Snesup Lille 1

L’évaluation récurrente des EC est de retour

jeudi 10 novembre 2016 par Christophe Vuylsteker

LE RETOUR DE L’EVALUATION-SANCTION !

- La modulation individuelle du service des enseignant.e.s chercheur.e.s (EC) introduite par le décret n° 2009-460 du 23 avril 2009 (loi Pécresse) est toujours d’actualité ! Si l’évaluation quadriennale des EC qui devait servir de crible pour définir quel.le EC méritait un service d’enseignement modulé à la hausse ou à la baisse, a disparu. Elle a été remplacée par le décret n° 2014-997 du 2 septembre 2014, dit "suivi de carrière" dont les finalités sont en apparence obscures. Mais son caractère obligatoire, non-confidentiel, tandis que la modulation des services reste inscrite dans les textes législatifs, rappellent la loi Pécresse.

- Après l’expérimentation, la généralisation est d’actualité à partir de 2017 (circulaire du 16 Octobre 2016) de manière synchrone avec l’évaluation des établissements. Pour les universités lilloises, vague E, c’est pour 2019 !

- Le suivi de carrière, késako ?

Les enseignant.e.s chercheur.e.s (EC) doivent envoyer tous les 5 ans, la même année que la vague d’évaluation de leur établissement par l’HCERES (Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur), un rapport d’activités (enseignement, recherche, responsabilités administratives et autres) détaillé, qui sera examiné par la section du CNU (Conseil National des Universités) à laquelle ils sont rattaché.e.s. Celle-ci adresse ses recommandations à l’EC et à son chef d’établissement ; les recommandations peuvant porter sur "les évolutions professionnelles envisageables ou attendues", "les stratégies pouvant ou devant être développées en matière de recherche ou de formation", "l’amélioration de la qualité de la candidature de l’enseignant-chercheur à diverses promotions" (Bulletin Officiel du 14 Mai 2015).

- Le contexte budgétaire très dégradé de nos établissements (gels multiples de postes, explosion de la précarité, dégradation des conditions de travail des personnels et d’accueil des étudiant.e.s...) ne laisse guère d’espoir quant aux moyens susceptibles d’être mis en œuvre pour favoriser "le développement des potentiels et l’épanouissement professionnel" (sic) des Enseignants-Chercheurs. La modulation individuelle des services est, quant à elle, préconisée par l’IGAENR (Inspection Générale de l’Administration de l’Education Nationale et de la Recherche, rapport de septembre 2015) mais aussi par certains présidents d’université.

Ce que l’on voudrait nous faire passer pour un "accompagnement professionnel" n’est en fait qu’un transfuge de l’évaluation-sanction de Pécresse.

Si vous n’êtes pas convaincu que ce suivi de carrière est non seulement inutile mais nuisible, nous vous invitons à lire les Les 10 idées reçues sur le suivi de carrière.

Des actions seront proposées sur le campus par le SNESup-FSU.

N’hésitez pas à y participer !

Appel national du SNESup-FSU à s’opposer au suivi de carrière


titre documents joints

circulaire_11oct_2016

10 novembre 2016
info document : PDF
652.3 ko

Appel du SNESup-FSU à s’opposer au suivi de carrière

10 novembre 2016
info document : PDF
320 ko

10 idées reçues sur le suivi de carrière des EC

10 novembre 2016
info document : PDF
96.3 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 193 / 164555

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Métiers et carrières  Suivre la vie du site Enseignants-chercheurs  Suivre la vie du site Droit à la Recherche   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License