Snesup Lille 1

CAC restreint et Commission Recherche du 22 Janvier 2016

samedi 30 janvier 2016 par Christophe Vuylsteker

Au Conseil académique restreint : validation des comités de sélection 2016

- validation de l’intégration de PR et MCF étrangers dans les comités de sélection : pas de question, unanimité

- rectification d’une erreur dans la composition du CoS pour le poste MCF 152 en section 06 (IAE) : en interne, c’est Eric Séverin et non Dominique Besson qui siégera (vérification faite, c’est une erreur de report de PV)

- question Snesup sur le déséquilibre ext/int parmi les PR pour deux postes de MCF à l’IUT : c’est dû au fait que deux des extérieurs ne peuvent assister qu’en visio-conférence à la première réunion du CoS ; étant physiquement absents, ils ne seront pas comptés et prendre plus de candidats en interne risquait alors de contrevenir à la règle selon laquelle le Cos doit comprendre au moins 50 % d’extérieurs.

Validation des CoS pour MCF : unanimité moins une abstention (collègue arrivé après la discussion) ; pour PR : unanimité

- Présentation du bilan des recrutements 2015.

En termes de parité, on a encore un peu de marge : quand des femmes sont auditionnées, elles ont apparemment de bonnes chances d’être retenues, mais il y a beaucoup de postes où seuls des hommes ont été auditionnés. A intégrer dans le bilan : le nombre d’H et F candidats et une vision pluriannuelle des recrutements.

- Commission recherche

1) Avis sur les demandes d’allocation de thèse à faire remonter à la région

88 demandes

- dont 64 en cofinancement région.

- dont 10 BSL, 7 SESAM, 40 SMRE, 28 SPI, 2 SPI-SMRE, 1 BSL-SMRE

- financement psdt organisé en 5 axes (pluridisciplinarité, recherche labellisée, émergence, CPER, cotutelle) + financement possible ED ou autre (MEL, industriel, etc.)

Dans le document préparatoire, on a les infos suivantes : ED, Labo, dir, co-dir et/ou co-encadrant, titre de la thèse, gestionnaire (Lille 1 ou pas), demandes de financement (région, axes psdt, etc.).

Il manque la dernière colonne qui comprend l’avis de l’ED, qui est justement l’information sur laquelle on doit donner un avis... Les ED ont donné un avis positif ou négatif, sans classement, sur la base de l’encadrement de thèses (nombre de thèses en cours, durée, nb d’abandons).

Question Snesup sur le co-encadrement : dans la mesure où avoir co-encadré des thèses devient obligatoire pour être autorisé à s’inscrire en HDR, est-ce qu’il ne faudrait pas, par souci de cohérence, inciter au co-encadrement en favorisant les thèses qui le prévoient d’emblée ? Pour le moment, c’est peu visible, puisque le tableau mêle co-direction (il faut être HDR) et co-encadrement dans la même catégorie.

Avis mitigés dans la salle : risque de dérive du système vers une inscription factice de co-encadrants pour avoir l’allocation ; en fait, on se rend compte que la participation de MCF au co-encadrement de thèse et la reconnaissance de ce travail dépend surtout de la bonne volonté... du directeur de thèse

Réponse VP recherche : il faut d’abord que SESAM se prononce sur la validité de ce critère pour l’inscription en HDR

La région demande que seulement 45 demandes lui soient remontées (= 45 demandes que Lille 1 serait d’accord de co-financer si la région s’engage, sachant qu’elle a les moyens de financer 90 thèses sur 170 demandes).

Mais notre rôle se limite ici à valider l’avis émis par les ED et la mise à l’écart de certains dossiers par le VP sur critères formes : 3 demandes ont ainsi reçu un avis négatif de leur ED, deux autres ne sont pas recevables pour Lille 1 (dir FUPL), une sera gérée par le CNRS donc sort de la liste. Deux demandes restent à éclaicir (manque cofinancement sur une ; cofinancement par une institution en création sur l’autre). Restent ? (pas très clairs) demandes, parmi lesquelles le VP va en retenir 45 après discussion avec la région, examen des années précédentes, classement des demandes par les labos, avis des co-financeurs.

On a passé une heure là-dessus...

Vote à l’unanimité.

Dans les docs, il y a aussi une liste courte de dossiers déposés et gérés par d’autres établissements mais demandant une inscription à Lilel 1. On n’en parle même pas.

2) Examen des demandes de BQR coopération internationale :

objectif 1 partenariat (17 demandes, 134 000 €), objectif 2 collaboration -29 demandes, 121 000 €), pour un budget total disponible de 80 000 €.

Principe général : il s’agit de financer des missions sortantes pour des personnels Lille 1.

Présentation rapide d’une synthèse réalisée par FO Seys, dommage qu’on ait pas eu ce document parmi les docs préparatoires. A la place, on a eu la présentation détaillée de toutes les demandes, soit un document de près de 170 pages.

JF Pauwels explique les critères qu’il a mis en œuvre dans l’examen des dossiers : financements attribués les années précédentes ; Europe NO ou autre (projet initial 50 000 euros pour Europe, 30 000 hors Europe, mais critère finalement non appliqué ?) ; garder les partenariats stratégiques existants ou se montant ; satisfaire tout le monde.

Il faut aussi signaler que certaines demandent de BQR sont écartées, au titre qu’elles relèvent plus du BQR Université de Lille, l’idée est donc que les personnes demandent là, plutôt qu’au BQR Lille 1.

On passe deux heures à présenter chaque projet ligne par ligne, le VP fait une proposition, presque systématiquement inférieure au montant demandé, mais sans que le ratio soit clair ni stable ; il mentionne des financements antérieurs mais cela ne semble pas avoir d’incidence systématique sur l’attribution proposée ; il a une position un peu flottante sur la réponse à apporter aux dossiers incomplets : plusieurs élus posent plus clairement que l’absence de budget doit être un critère explicite de non attribution d’aide. Après un premier tour, il s’avère que les propositions sont trop raisonnables et qu’on n’épuise pas le budget, on refait donc un tour pour remettre 500 ou 1000 € par-ci par-là.

A 12h45, on finit par voter à l’unanimité la répartition de 33 000 € pour l’objectif 1, de 30 000 € pour l’objectif 2 (+ 6 000 € à des demandes classées en liste complémentaire) ; quelques dossiers ont été écartés : 3 parce que éligibles ailleurs (appel d’offre spécifique à l’international au niveau Université Lille), 4 parce que non éligibles (financement de missions entrantes, de doctorants, d’équipement, de fonctionnement), 4 parce que mal construits (absence de budget, incohérence projet/déplacements), 1 parce que non classé par le secteur.

Plusieurs élus sont déjà partis, on demande la levée de la séance, on s’en va, le VP Recherche fait quand même voter le budget des Ecoles Doctorales.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 243 / 175323

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie des conseils  Suivre la vie du site Conseil Académique  Suivre la vie du site CAC Lille1   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License