Snesup Lille 1

Réunion des trois CT 15 Octobre 2015 IDEX

samedi 17 octobre 2015 par Christophe Vuylsteker

En préliminaire : Vous n’aurez pas accès au document de 67 pages en anglais de dépôt de candidature IDEX pour raison de confidentialité. Il a été formellement demandé aux représentants aux CT et CA de ne pas le diffuser. La raison : on est dans un concours, il ne faut pas donner des éléments aux autres concurrents.

P Rollet (Président Lille 1) : Réunion des trois CT pour la présentation du dossier. Ensuite, il y aura délibération chacun des CT isolément. Puis retour en amphi. Aimerai que cela soit terminé vers 11h45 pour rencontre avec la Région.

C Vuylsteker (FSU, CT Lille 1) demande un PV, et un secrétariat de séance. Sinon pas de déclaration liminaire, ni de questions.

Rép : il y aura un PV.

Déclaration liminaire FSU CT Lille 1 lue par CV

P Enclos (FSU, CT Lille 2) : ne reprend pas l’intervention précédente. se réjouit d’avoir une réunion commune des trois CT. Déplore que les documents fournis soient en anglais. Rappelle la Loi Toubon. Il faudrait respecter les règles.

G Hilmoine (FSU, CT Lille 3) : pour compléter le tableau. Le problème de la langue anglaise, de l’envoi tardif (travail en urgence), confidentialité empêchant de recevoir l’avis des syndiqués. Au-delà de la forme, des problèmes sur le fond (nos élus interviendront en CA cette a-midi). Etant données les réserves émises, je ne vois pas comment nous pourrions voter en faveur de la lettre d’engagement.

X Vandendriessche (président Lille 2) : suis moi-même victime de l’impératif à rédiger en anglais. Scandaleux dans la forme. Répondre à un appel, c’est s’y plier. En effet. Hier à 20h30, version 21 du document en anglais. On doit la déposer d’ici le 22 octobre. On aurait aimé rédiger une version française ; elle sera à déposer avant le 26 novembre. Un jury international mais à 80% francophone. On travaille dans l’urgence et pourtant on a travaillé depuis juin. Une compétition. Les peaux de banane : Montpellier va finalement déposer un dossier IDEX alors que la pré-sélection avait conseillé passer en I-site. Lyon issu de l’appel PIA1 va déposer la semaine prochaine. Ne pense pas faire de la com en interne.
Obtenir l’IDEX ne change rien à la situation financière pour les autres. On ne perd rien, on ne peut que gagner.

F Blaise (Présidente Lille 3) : en réponse à la déclaration liminaire de la FSU Lille 1, vous dites « pas de redistribution », ce n’est pas vrai. On met des crédits pas seulement sur l’excellence actuel mais aussi sur des talents et des émergences d’excellence. Les crédits amenés par l’IDEX ne sont pas assimilables aux crédits récurrents de l’université de lille. Pas d’accord sur l’absence de débats à l’occasion de la construction de Lille.

D Scheers (Ferc-CGT Lille 1) : on comprend que la fusée IDEX est lancée. En tant qu’instance représentative des personnels. Les problèmes sur Lille 1 : précarité, aide sociale... Nous pensons que l’IDEX ne fera rien pour améliorer le quotidien des travailleurs. Des crédits mais fléchés. Course à l’échalotte.

F Delbarre (Ferc-CGT Lille 1) : fusion d’universités. Quand il y a restructuration de services, ce sont les personnels qui trinquent. Déjà 50 personnels supprimés sur Lille 1. On obéit à la logique des entreprises alors que l’argent public devrait aller au service public.

Présentation par le Président de Lille 2 du dossier en diaporama.

Que ferons-nous avec l’IDEX et que ne pourrons-nous pas faire sans ?
Continuité avec PIA1 en effet. Résultat PIA1, résultats pas formidables par rapport aux autres régions. Les recommandations : corriger l’éparpillement, la gouvernance insuffisante.
Enjeu financier : 1,5 MM euros. 15 M par an pendant dix ans puis le capital 600 M. Effet de levier estimé à 2X.
Repose sur l’université de Lille.
Leader mondial dans des domaines thématiques.
Excellence émergente, on est dans une dynamique sans exclusive.
Financer des projets à haut risque. Un coup d’accélérateur à la pluri-disciplinarité. Améliorer les relations avec le monde socio-économique.
On ne va pas supprimer de postes, on va en recruter.

G Galvez-Béhar (SGEN-CFDT, CT Lille 3) : un projet vital comme le gilet de sauvetage l’est utile quand on est tombé dans l’eau. GVT, crise sociale et politique. Cet idex n’est pas la panacée.
Il va contribuer à créer un ensemble Univ de lille avec des disparités plus fortes. L’autre alternative, ne pas candidater et rester dans la situation actuelle. La concurrence entre les universités existe déjà.
Des moyens seraient des moyens supplémentaires. Ce projet comporte des risques. On s’engage à flécher des emplois sur le peridex. Suis membre de l’IUF, les délégations sont compensées à la marge au taux des HC. Les collègues du péridex, qui va faire le boulot à leur place ?
Chaires : 5600 euros net par mois, attractif pour un français, insuffisant pour attirer à l’international.
Ne va-t-on pas se retrouver ensuite à abonder sur fonds propres ?

C Vuylsteker (FSU, CT Lille 1) : Coût de la fusion. Sur UDS, cela a absorbé l’équivalent des crédits IDEX de 3 années. L’IDEX n’a pas empêché le gel d’emploi et un déficit budgétaire. Coût des technostructures. Attente toujours d’un bilan SATT : une soixantaine d’emplois ? ; la masse salariale n’aura pas complétement consommé les subventions !
Parlons des emplois. Recruter des ANT, faire des chaires d’excellence … Quand les emplois seront rares, ils iront dans le péridex. L’IDEX va induire mécaniquement une politique U de Lille pour répondre aux objectifs assignés en vue d’espérer le capital.
Parlons du régime indemnitaire. Va-t-on aller vers les primes individualisées à la publication ? Comme cela s’est mis en place dans des établissements qui font partie d’un IDEX ex Jussieu.
Harmonisation peut légitiment nous inquiéter : ex PEDR. Quelle procédure sera choisie : évaluation locale Lille 2 ou via CNU comme Lille 1 et Lille 3 ?
Univ de lille : les groupes politi qui avancent le moins, celui sur les conditions des personnels... comme cela était déjà le cas dans les GT interU de l’époque fédération U de lille. Vide sidéral du diaporama présenté au comité stratégique. Les personnels sont laissés de côté.

P Rollet (Président Lille 1) : on parle d’un pilotage par le haut, ce qui n’est pas le cas.

X Vandendriessche (président Lille 2) : vous confondez IDEX et U de Lille. Restons sur le sujet. De toute façon, l’université de Lille se fera mais sans l’IDEX, cela sera plus difficile. UDS n’a pas utilisé les crédits IDEX pour la fusion, elle a été faite avant. On a écrit que 80 % des ressources seront fléchés sur l’excellence pas sur le peridex. L’excellence est un processus. L’IDEX, c’est de toute façon de l’argent en plus.
En l’état actuel du dossier, 25 emplois. Des ANT, on n’a pas le choix. Il me manque 300 emplois. Comment voulez-vous que je fasse ?

F Blaise (Présidente Lille 3) : Difficulté du retour à la normal après délégation. Les chaires, on va continuer à en avoir et à en chercher. Evidemment après, on doit prendre sur des crédits récurrents.

G Hilmoine (FSU, CT Lille 4) : on nous demande un engagement mais à quoi cela nous engage. Pas un chèque en bois. Nos élu-es au CA cette a-midi poseront des questions.

B Wallaert (SNPTES, CT Lille 1) : le volet personnel serait hors sujet de l’IDEX. On est là pour cela. L’IDEX est évidemment lié au projet U de Lille. Je n’ai pas vu un pan sur la gestion des personnels. Comment alons-nous gérer. Des projets CDD dans chacune des universités lilloises. Il avait été dit qu’une bourse à l’emploi aurait permis à des titulaires souhaitant s’investir puisse passer à des fonctions autres dans l’U de Lille. J’ai l’impression que vous sous-estimez la problématique de gestion des ressources humaines, c’est une erreur. Nous sommes ici pour nous exprimer sur cette question en CT.

G Galvez-Béhar (SGEN-CFDT, CT Lille 3) : on ne demande pas de prévoir toutes les conséquences d’un IDEX mais il faut aussi tenir compte des déséquilibres créés au sein de l’université de Lille et les conséquences sur les personnels. Quand on monte des dispositifs dits d’excellence, les moyens ne suivent pas. Les 80% des recrutements, doc en français : consacrer les emplois sur le périmètre... cible a minima de 80 % des 200 emplois qui seront renouvellés au fil des années. Qui définit l’excellence quand il s’agit de flécher des emplois ?
« Nous voterons pour sur l’argument du Théorie du gilet de sauvetage ».

C Derycke (FSU, CT Lille 1) : se déclare choquée du mot « rivaliser » avec les autres métropoles. Nous, on fait des collaborations. Carte de la France : accentuation de la désertification, inadmissible.

P Rollet (Président Lille 1) : la question des personnels, on ne l’évacue pas. Il y a des questions qui relèvent de la dynamique de l’université de Lille. Les conditions de travail : si l’on mène à bien l’accompagnement de projet de FTLV au titre de l’excellence, la possibilité de moduler pour permettre à un personnel de se consacrer à un moment donné plus à un projet innovant...
Il n’y a pas qu’un volet recherche dans l’IDEX.

F Blaise (Présidente Lille 3) : il y aura une autre réunion des trois CT U de Lille et un autre CA en novembre.

Avis sur la lettre d’engagement

FSU : 4 contre
CGT : 2 contre
SNPTES : 2 pour
SGEN-CFDT : 2 abstentions (diffusion tardive des documents).

Nous sont communiqués les résultats :

CT Lille 2 :
SNPTES : 5 pour
FSU : 5 contre

CT Lille 3
SGEN-CFDT : 3 pour
SNPTES : 2 pour
FSU : 2 abstentions
CGT : 1 abstention


titre documents joints

lettre d’engagement u de lille IDEX

17 octobre 2015
info document : PDF
108.1 ko

declaration liminaire FSU Lille 1

17 octobre 2015
info document : PDF
65.4 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 116 / 130094

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie des conseils  Suivre la vie du site CTE : Comité Technique d’Établissement  Suivre la vie du site Interventions de la FSU au CT (et CTP)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License