Snesup Lille 1

Appel à la grève le 15 Mai 2014

lundi 12 mai 2014 par Christophe Vuylsteker

La FSU appelle les personnels de Lille 1 à la grève Jeudi 15 Mai

Dans le cadre de la Journée unitaire de l’intersyndicale
fonction publique : CFDT - CFTC - CGT – FA-FP- FSU - Solidaires - UNSA

Pique-nique unitaire à 12h30, boulevard Jean-baptiste Lebas

Manifestation départ 14h30 Porte de Paris

Attention parcours inhabituel
Le parcours de la manifestation : Porte de Paris - Conseil Régional - la Poste – la Cité Administrative – le Département du Nord – la Grand place – l’Hôpital militaire – la Préfecture.

POUR  :

- le dégel des salaires par la revalorisation significative du point d’indice fonction publique. Il faut également revaloriser les pensions ;
- la revalorisation des carrières par la reconstruction des grilles, l’amélioration des conditions d’avancement et une politique ambitieuse de requalification ;
- la création d’emplois permettant de faire face aux besoins et de résorber définitivement la précarité.

POUR obliger le gouvernement à tenir compte les revendications des agents en matière de rémunération, la mobilisation des premiers concernés est essentielle, car c’est elle qui créera le rapport de force favorable aux organisations syndicales dans les négociations salariales pour la fonction publique qui s’ouvrent le 19 mai.

La dernière augmentation générale du point d’indice de 0,5 % remonte au 1er juillet 2010. Au total depuis 10 ans, la perte de pouvoir d’achat du traitement de base des fonctionnaires atteint 13,5 %. Si les agents de la fonction publique ne se mobilisent pas pour leur rémunération, personne n’ira le faire à leur place..

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=1719&id_rubrique=64&id_mot=30&id_groupe=9

Pour les personnels, titulaires et non titulaires, l’austérité cela suffit !

- 7 ans de gel de la valeur du point d’indice ?

Au lieu de répondre à nos revendications salariales, le gouvernement a fait adopter par l’Assemblée nationale son Pacte dit de responsabilité qui grave l’austérité dans le marbre des politiques publiques, et qui prévoit le gel des salaires des agents publics jusqu’en 2017 inclus : cela n’est pas acceptable ! Qui peut supporter de travailler et de s’appauvrir ?

- Une perte du pouvoir d’achat depuis 2000 dont la perte équivaut à près d’un mois de salaire !

Les effets conjugués de la faible revalorisation du point de 2000 à 2010 au regard de l’inflation, accélérés par le gel depuis juillet 2010, de la faiblesse des mesures catégorielles et de l’augmentation des cotisations retraites au 1er janvier 2014 conduisent à ce que le pouvoir d’achat d’un agent public aujourd’hui est réduit de près d’un mois de salaire par an en comparaison à ce qu’il était en l’an 2000.

- Une dévalorisation des salaires inacceptable 

Catégorie C : en 2014, les 4 indices de début des grades plafonnent entre 100 % et 105 % du SMIC ; en 1980, c’était entre 108 % et 123 % !

Catégorie B : en 2014, les 3 indices de début des grades représentent entre 101 % et 115 % du SMIC ; en 1980, c’était entre 130 % et 174 % !

Catégorie A : en 2014, l’indice de début du premier grade représente 110 % du SMIC alors qu’il en représentait 157 % en 1980 !

MCF : en 2014, le salaire d’un Maître de conférences au premier échelon de la classe normale représente 150% du SMC, en 1980, c’était 240% !

- Des créations d’emplois insuffisantes pour offrir des perspectives aux agents contractuels

Alors que 30 000 000 000 d’euros sont dilapidés dans le Pacte de responsabilité !

Personne ne présente ce qui aurait pu être entrepris à la place des 30 milliards de baisse du coût du travail offerte aux entreprises.

Accorder un minimum social à 500 000 jeunes en grande difficulté coûterait trois milliards. Un dixième du total.

Autant que la dépense annuelle pour 200 000 places de crèche.

60 000 logements sociaux annuels pèsent moins d’un milliard - financement de l’Etat et des collectivités locales compris.

Une aide de 300 euros mensuels pour 300 000 personnes âgées démunies vivant en maison de retraite, c’est un milliard.

L’ensemble de ces dépenses ? A peine plus d’un cinquième de ce qui partira en fumée dans le pacte de responsabilité.

http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=1937&id_groupe=9&id_rubrique=28&id_mot=30

Et que les 20 000 000 000 d’euros consacrés au Crédit Impôts pour la Compétitivité et l’Emploi aboutiront à la création d’à peine 150 000 emplois
Et que le financement de la mesure entraînerait temporairement une perte de pouvoir d’achat des ménages et durablement une baisse de la dépense publique se traduisant par la destruction de 41 000 emplois en 2016.
Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).
http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/revue/6-126.pdf


Pour nos services publics, nos salaires et nos carrières... REFUSONS LE PACTE D’AUSTÉRITÉ GOUVERNEMENTAL !



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 211 / 175292

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions et mouvements  Suivre la vie du site Manifestations et Rassemblements   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License