Snesup Lille 1

Tous en grève le 18 Mars 2014

lundi 10 mars 2014 par Christophe Vuylsteker

Protection Sociale, Emploi, Salaire

CGT, FO, FSU et Solidaires appellent à la grève le 18 Mars 2014. lire le communiqué

Vous trouverez ici le tract FSU

TOUS ENSEMBLE, faisons grève et manifestons le 18 mars 2014

* Pour l’annulation de l’exonération patronale de 35,2 milliards et le maintien du financement de la branche famille par la cotisation employeur, partie intégrante du salaire ;

* Pour l’annulation de la réduction budgétaire de 50 milliards qui va durcir la politique d’austérité et détruire encore plus les services publics ;

* Pour l’augmentation immédiate de la valeur du point d’indice et la revalorisation de tous les salaires et le rattrapage des pertes du pouvoir d’achat ;

* Pour refuser l’austérité et les réformes dans l’enseignement supérieur et la recherche qui conduisent aux dégradations des conditions de travail et d’études ;

* Pour un plan pluriannuel de création de postes statutaires et pour la résorption de la précarité.

Extrait du communiqué complet de l’intersyndicale CGT-FSU-FO-Solidaire de l’ESR.

Ne laissons pas la rue aux seuls manifestants de droite !

Il faut se faire entendre même face à un gouvernement socialiste !

A Lille, Manifestation régionale, Porte de Paris, 14h30

Pour le recensement des grévistes, nous vous invitons à vous reporter à notre manuel grève mode d’emploi

Parmi les nombreuses raisons de se mobiliser :

- les salaires : pour la fonction publique, c’est, malgré un changement de gouvernement en 2012, une même politique de blocage que dénonce la FSU.

Quelques mesures catégorielles en faveur des agents Biatss de catégorie C (soit près de la moitié des quelque 5 millions d’agents de l’ensemble des trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale)) ne cachent pas la politique d’austérité. Leurs augmentations au 1er janvier 2014 vont de de 4,6 euros à quelque 46 euros mensuels.

L’analyse de la cohorte d’agents recrutés en 2002 dans le bilan social 2012 de Lille 1 montre que 56,7 % des personnels BIATSS ont connu une augmentation de moins de 50 points d’indice en 10 ans... Cela bat en brèche l’argumentaire des ministres successifs : non, le seul avancement ne permet pas à tous de voir leurs rémunérations augmenter mécaniquement.

Pour tous, le point d’indice reste gelé depuis le 1er Juillet 2010. Les traitements nets ont reculé de 16% depuis 2000, compte-tenu de l’inflation.

Les négociations salariales dans la fonction publique démarrent mal. Si le premier ministre JM Ayrault a assuré aux organisations syndicales qu’il n’y aurait pas de gel d’avancement pour la fonction publique, contrairement aux rumeurs de début février, (lire l’adresse intersyndicale à JM Ayrault et sa réponse), Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique, a déclaré le 25 février que “Le dégel du point d’indice n’est pas sur la table des négociations”.

La FSU demande une revalorisation des salaires immédiates, un rattrapage des gels antérieurs.

Le Snasub-FSU réclame un plan pluriannuel de requalification des emplois et des personnels qui exercent des missions supérieures à leurs statuts : de C en B et de B en A ! pétition en ligne

Le Snesup-FSU demande l’abandon de toute référence à la modulation des services dans le statut des enseignants-chercheurs, la réduction de la durée de l’échelon 6 des MCF à 2ans et 10 mois contre 3 ans et 6 mois, la fusion des grades PR2 et PR1.

- les emplois : La FSU dénonce la suppression d’emplois de fonctionnaires qui se poursuit et qui va s’amplifier suite aux économies budgétaires promises.

Le budget 2014 prévoit une quasi stabilité (81 milliards d’euros) de la masse salariale allouée aux fonctionnaires d’Etat. 10979 postes seront créés essentiellement dans l’Éducation, la Police et la Justice, alors que 13123 seront supprimés, essentiellement à la Défense.

Dans les universités, grâce aux responsabilités et compétences élargies, les « gels de postes » dues aux insuffisances de la masse salariale attribuée conduisent à supprimer sans le dire des emplois, pendant que le ministère affiche des créations !

La FSU demande un programme pluriannuel de créations d’emplois dans l’ESR, seul moyen de réduire le recours aux emplois précaires et d’améliorer l’exercice de nos missions et nos conditions de travail.

- la protection sociale : La FSU exige l’abandon du cadeau d’allégement de charges patronales qui va coûter encore 30 Milliards d’euros et mettre en difficulté le financement de la protection sociale.

À ses engagements de réduire le déficit public, le gouvernement de F Hollande a ajouté des cadeaux fiscaux au MEDEF. Le pacte de responsabilité présenté le 14 janvier, consiste à allouer, d’ici 2017, 30 milliards d’euros par an à la baisse du coût du travail, via la suppression des cotisations familiales pour les entreprises et les 20 milliards déjà accordés dans le cadre du crédit d’impôt compétitivité emploi.

La branche « famille » de la Sécurité sociale est financée à plus de 60% par des cotisations à la charge des employeurs et des travailleurs indépendants... Le reste du financement provient de la CSG et d’autres impôts et taxes. Puisqu’il n’est pas question pour François Hollande de supprimer les prestations familiales, il va bien falloir trouver de l’argent pour combler ce manque à gagner de 30 milliards d’euros par an.

Là-dessus, F Hollande est resté on ne peut plus flou. Une hausse des impôts semble exclue pour le moment, tout comme comme un relèvement de la CSG ou de la TVA. François Hollande a assuré qu’il n’y aura pas de "transfert de charges des entreprises vers les ménages". On se dirigerait donc vers une nouvelle diminution des dépenses, qu’il va falloir cibler désormais.

Le MEDEF se garde bien de s’engager sur un quelconque contre-partie en terme d’emplois, c’est un marché de dupes ! Accordez d’abord, on verra par la suite...

Pour Pierre Gattaz, "les soi-disantes contreparties" seront un "engagement de moyens" dans la "confiance", mais pas "des engagements de résultats dans un mode de défiance".
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140216trib000815595/pacte-de-responsabilite-le-oui-mais-de-pierre-gattaz.html

Le 5 Mars 2014, syndicats de salariés et syndicats du patronat se rencontraient en vue de définir d’éventuelles contre-parties. Le relevé de conclusion est affligeant. Lire la critique des économistes atterrés et l’analyse de G Filoche.


titre documents joints

Pacte de responsabilité relevé de conclusion analysée par G Filoche

9 mars 2014
info document : PDF
404 ko

Un pacte irresponsable selon les économistes atterrés

9 mars 2014
info document : PDF
434.8 ko

Relevé de conclusion 5 Mars Pacte de Responsabilité

9 mars 2014
info document : PDF
93.1 ko

appel de l’intersyndicale de l’ESR

1er mars 2014
info document : PDF
34.8 ko

Appel à la grève CGT FO SU et Solidaires

27 février 2014
info document : PDF
32.5 ko

Réponse de JM Ayrault du 14 Février 14

27 février 2014
info document : PDF
83.7 ko

Adresse intersyndicale à JM Ayrault 13 Fev 14

27 février 2014
info document : PDF
329.4 ko

Tract FSU 18 Mars 2014

27 février 2014
info document : PDF
486.2 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 167 / 175296

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions et mouvements  Suivre la vie du site Manifestations et Rassemblements   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License