Snesup Lille 1

Samedi 16 octobre : manifestations partout en France pour la défense des retraites par répartition

vendredi 15 octobre 2010 par Claire Bornais

ce samedi 16 octobre, à l’appel de l’intersyndicale nationale, et pour protester contre le projet gouvernemental de réforme des retraites,

manifestation à Lille, départ Porte de Paris, 14h30

retrouver les horaires et lieux de rendez-vous des manifestations prévues dans d’autres villes de la région

Ci-dessous quelques extraits d’un article de Médiapart, par Laurent Mauduit, fort intéressant pour comprendre le lien entre réforme des retraites et bonheur des marchés financiers... paru le 14 octobre 2010, et intitulé "la joint-venture" des frères Sarkozy contre le régime des retraites par répartition

  • Dans un document confidentiel sur un montage financier entre la Caisse Nationale de Prévoyance (qui dépend de la Caisse des dépôts en Consignations) et une société financière (Malakoff Mederic) dirigée par Guillaume Sarkozy, on peut lire :
    • « A l’horizon 2020, selon le rapport du Comité d’orientation des retraites (COR), une baisse du taux de remplacement de l’ordre de 8% est attendue pour une carrière complète »
    • en page 6 de ce document il est ainsi confirmé que pour l’activité de retraites d’entreprises, la joint-venture rêve d’une part d’une part de marché d’ici dix ans de 17% contre 9% actuellement pour la CNP et Mederic. A la page 7, il est précisé que le chiffre d’affaires de la société commune dans cette activité devrait exploser, passant de 692 millions d’euros à 5,2 milliards d’euros en 2020. Même explosion des encours totaux collectés : de 9,4 milliards en 2010 à 100,6 milliards d’euros en 2029.
  • des propos tenus lors d’un d’un conseil d’administration de la CNP, le 27 mars 2009, par l’un de ses dirigeants : « Le système de retraite évolue assez profondément. Les taux futurs de remplacement des systèmes par répartition sont estimés à 50%. Pour compenser, les retraités pourront puiser sur leurs réserves d’épargne ou transformer leur résidence principale en rente viagère selon une mécanique qui reste à mettre en œuvre. Pour les générations les plus jeunes, 35-50 ans, un complément d’épargne est à constituer ce qui générerait un flux annuel de 40 à 110 milliards d’euros supplémentaires à comparer aux 80 milliards du marché de l’assurance vie d’aujourd’hui. »

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 176 / 164551

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actions et mouvements  Suivre la vie du site Manifestations et Rassemblements   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License