Snesup Lille 1

CR CA Lille 1 du 8 Avril 2011

dimanche 10 avril 2011 par Christophe Vuylsteker, Robert Litwak

CR du CA du 08 avril 2011 par nos élus.

► Approbation du PV du CA du 28 Janvier 2011 : vote :16 pour, 1 abstention

► Politique de communication : présentée par le VP Nabil El Haggar
Avant 2007, la communication était peu performante car il y avait confusion entre information et communication et des personnels non professionnels dans le domaine.
Depuis, création d’un service de 5 personnes spécialistes en communication et d’un budget de 185 K€. Mise en réseau des 26 correspondants des UFR. Mise en place d’une stratégie de communication :
- interne (animation du réseau interne, lettres d’information, portail WEB, cafés du président …)
- externe (élèves, site web, logo lille1 …)
4 cibles : Communauté de Lille1, Entreprises, élèves, Institutionnels

Marie-José AYME (MEDEF) : ne pas oublier la communication avec les entreprises et l’international.

Virginie DEGARDIN (DPE) : lien entre la politique de DD et celle de la communication, notamment pour la publication sur papier glacé. Trois lettres d’informations : n’est-ce pas beaucoup ?

Réponse : Les prochains supports seront sur papier recyclé. Le lecteur peut se désabonner. On pourra améliorer avec l’ouverture du nouveau portail en septembre.

Nicolas POSTEL (Snesup-CGT) : la mise à jour de la base de données « catalogue des formations » prend beaucoup de temps, de plus il faut recommencer avec le site de l’UFR.

Réponse de Claude VIEVILLE (OI) : La saisie est faite par le responsable de la formation et peut être délégué à une secrétaire. La base de données est prévu pour être utilisée par les UFR sans re-saisie.

Dominique DEROZIER (DPE) : Nos anciens étudiants sont nos ambassadeurs, il faudrait avoir une base de données « Anciens » et une plaquette en anglais.

Francis GUILBERT (DPE) : une base de données « Anciens » au niveau L, M ou D ; faire un inventaire sur les autre budgets de la communication ; faire une comparaison avec les autres établissements ; être « pro-actif » au niveau de la presse ; faire un calendrier des manifestations ; faire un baromètre de notoriété ; donner le coût médiatique ; ajouter la cible des associations.

► Résidence REFLEX : présentée par le DGS Patrice SERNICLAY
REFLEX comme Résidence Ecologique sociale et FLEXible en gestion
3 besoins non satisfaits : une crèche, un hébergement chercheur de courte durée, un hébergement étudiant de durée flexible à un prix ’social’
REFLEX : crèche de 40 places gérée avec la ville, 50 logements chercheurs, 306 logements étudiants, un bâtiment HQE basse consommation, des services (sécurisation, laverie, local vélo, partie commune, WIFI …). Coût #18M€ (5M€ plan campus + 13M€ bailleur social).

Robert LITWAK (Snesup-CGT) : Quelle sera le coût pour Lille1, où sera-elle implantée, pourra-t-on avoir le cahier des charges donné au bailleur social ?

Jérome RIEDI (Snesup-CGT) : Quel sera le bailleur social ?

Yann SECQ (OI) : Quel sera le montage financier ?

Réponse : Avec un taux d’occupation de 80%, le coût annuel de cette résidence devrait être couvert par les locations. La résidence sera implantée près de la résidence Boucher et près du métro cité scientifique. Dans un premier temps, pour l’appel d’offre restreint, qui ne sera fait qu’auprès de bailleurs réputés (partenord, ...), c’est le document de 6p que vous avez, qui sera utilisé. Après le choix du bailleur social, nous aurons un cahier des charges réels.
Pour le montage financier, Lille1 sera locataire du bailleur social pendant 37ans puis deviendra propriétaire de la résidence. Il y aura une convention d’exploitation. La gestion de la résidence est du ressort de Lille1 qui peut la délégué au CROUS si elle le désire.

Nicolas POSTEL (Snesup-CGT) : Qu’est-ce qu’un prix social ?
Réponse : C’est un prix équivalent au CROUS avec en plus la liberté de durée de location.

Jérome RIEDI (Snesup-CGT) : estime que ce projet est important même s’il doit être coûteux pour lille1.

Yann SECQ (OI) : Si la gestion se fait par Lille1, il faudra investir dans un nouveau métier.

Réponse : oui, il faudra aussi créer un service à comptabilité distinct adossé au SAIC et constituer une équipe.

Vote résidence REFLEX : unanimité

► Votes sur les dossiers validés par le CEVU : présentés par le président
Convention Pôle emploi

Didier LOUVET (CGT) : Cette convention propose des actions supplémentaires, comme il ne faut pas compter sur une aide de l’état, avec quel moyen réaliser ces actions ?

Réponse : par le SUDES et nos partenaire public, c’est notre intérêt d’améliorer l’insertion de nos étudiants

Eric NOEL (CFDT) : Différence avec la 3PE ?

Réponse : on formalise ce que l’on fait et on le généralise.

Vote : unanimité

* Label « Stages » Université Lille Nord de France (PRES)

Robert LITWAK (Snesup-CGT) : Sans parler de son disfonctionnement, on peut se demander la raison de l’intervention du PRES dans le domaine des stages. Au vu du principe de subsidiarité, je ne comprends pas que ce ne soit pas les 6 universités de la région qui ont écrit ce label.

Réponse : Le PRES est un outil de coopération qui peut permettre d’assurer la qualité des stages.

Nicolas POSTEL (Snesup-CGT) : C’est une coordination à minima. Il est peut être préférable de ne rien faire que de faire un label qui ne reflète pas ce que nous faisons.

Réponse : On pourrait effectivement faire mieux rien que Lille1 mais cela permet à d’autres établissements moins performants de s’améliorer.

Yann SECQ (OI) : J’aurais voté pour un label universitaire régional mais pas pour un label PRES.

Vote : 13 pour – 6 Abstentions – 1 contre

* Master chimie OUJDA Vote : unanimité
*Master AUDT Hanoï Vote : unanimité
*Stages hors cursus Vote : unanimité
Francis GUILBERT (DPE) : ce stage risque de remplacer un CDD.
Réponse : C’est l’encadrant (tuteur) qui décide.

► CUEEP : présenté par le VP Jean-Philippe CASSAR
Le transfert de personnel s’est déroulé comme prévu. Il correspond pour la masse salariale au déplacement préconisé par l’AUDIT fait en 2009 au CUEEP. La masse salariale transférée sera de 500K€ en 2010, c’est inférieur de 300K€ au prévision car les transferts n’ont pas eu lieu tous en début d’année. Il y a un plan de restructuration, un comité de pilotage et deux propositions faites à partir du cahier de doléances. La nouvelle organisation sera effective en septembre 2011. Il est prévu des séminaires internes et des formations pour les responsables. Le rapport d’audit sera donner au prochain CA.

Pierre LOUART (OI) : n’est pas rassuré car le CUEEP ne se dynamise pas. Il faut impulser en interne pour structurer. Les personnels sont démobilisés. Il faut dynamiser avant de restructurer.

Eric NOEL (CFDT) : Quelle est la nouvelle stratégie pour conserver les recettes en perdant des personnels ? Y aura-t-il un conseil technique paritaire exceptionnel ?

Réponse : il y aura un conseil technique paritaire.

Jérome RIEIDI (Snesup-CGT) : C’est une présentation édulcorée, il y a un grand malaise dans le personnel du CUEEP dû à ce démantèlement. Ils seraient certainement rassurés si on réaffirmait notre soutien à la formation tout au long de la vie. Les personnels trouvent l’information obscure.

Réponse : Il faut effectivement re-dynamiser le CUEEP et des porteurs de projets. Le CUEEP doit faire émerger son projet. Il y a eu une AG des personnels avec le président. Une activité doit être trouvée pour les personnel car Lille1 ne peut plus payer.

Pierre LOUART (OI) : On peut développer le CUEEP si ses personnels veulent des projets proposés.

Claude VIEVILLE (OI) : On pourrait améliorer son fonctionnement si les enseignants chercheurs revenaient au CUEEP.

► Formation des maîtres
Après avoir signé une convention régionale sur la formation des maître, l’université d’Artois a fixé unilatéralement des coûts supplémentaires aux 5 autres universités et a signé un avenant avec l’Institut Catholique de Lille. Devant ce manque de concertation, des élus du CA ont proposé une motion. Le président étant d’accord avec le fond mais pas avec la forme, a présenté en séance un texte à voter. Son but est de poursuivre les négociations avec les 5 autres universités pour arriver à un accord sur ce sujet.

Ce texte reprend les deux problèmes :

Le président estime que la convention régionale sur la formation des maîtres engage les 6 universités. Tout avenant ou modification doit être fait de manière collégiale.
Vote du texte du président : unanimité

fin du CA :19h15


titre documents joints

position Lille 1 FDM

11 avril 2011
info document : PDF
52.7 ko

synthèse des doléances

10 avril 2011
info document : PDF
20.5 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 861 / 175296

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie des conseils  Suivre la vie du site Conseil d’Administration  Suivre la vie du site Compte-rendus de nos élus   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License